L’URPS des chirurgiens-dentistes d’Ile de France, acteur de la prévention et de l’accès aux soins, s’associe à la lettre ouverte cosignée par le Conseil national du sida et des hépatites virales et l’ANRS – Maladies infectieuses émergentes destinée à informer l’ensemble des professionnels de santé des diverses stratégies mises en œuvre afin de réduire la transmission du VIH.

Cette lettre rappelle la nécessité de poursuivre la recherche scientifique, de lutter contre la stigmatisation, la sérophobie et l’homophobie avec, en parallèle, l’engagement essentiel des professionnels de santé dans la connaissance et la mise en œuvre des stratégies combinées efficaces. 

Aujourd’hui en France, l’épidémie ne baisse pas suffisamment vite. Les propositions de dépistage doivent être plus précoces et répétées, et l’accès à la PrEP doit bénéficier à davantage de personnes exposées.

L’élimination de la transmission du VIH requiert une intensification de la combinaison d’interventions médicales et non médicales auprès des personnes, notamment :

  • la proposition de dépistage du VIH ;
  • la prescription de la PrEP chez les personnes exposées ;
  • le traitement précoce des personnes nouvellement diagnostiquées ;
  • la diffusion la plus large de ces avancées pour lutter contre la sérophobie, qui reste un véritable frein au dépistage et à la prévention combinée.

Source : Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida : le CNS et l’ANRS | MIE co-signent une lettre ouverte aux professionnels de santé – Conseil national du sida et des hépatites virales (sante.fr)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *